La Fortresse de Bjni

Accessible uniquement depuis le village de Bjni, cette forteresse a été construite aux IXe et Xe siècles par la famille royale Pahlavuni de la dynastie Bagratuni.

48.9 km

La forteresse de Bjni est un château situé dans le village de Bjni dans la province de Kotayk en Arménie. Il se trouve sur le sommet et le long des côtés d'un plateau rocheux qui divise presque le village en deux. La plus grande partie de la forteresse est située à l'ouest de cette mesa et se courbe vers le sud, tandis qu'une plus petite partie est à l'est. Les murs de la forteresse ne peuvent être vus que du côté ouest du village, et sont plus facilement accessibles par un étroit chemin de terre qui bifurque (prenez la fourche à gauche) et monte sur le flanc de la colline après quelques résidences. Des parties des murs extérieurs de fortification de Bjni ont survécu et suivent les côtés de la mesa.

Sur le plateau, il y a des sections de créneaux qui restent en relativement mauvais état. Les traces de plusieurs structures tombées il y a longtemps sont indiquées par des dépressions dans le sol à divers endroits. Il y a aussi la fondation en pierre d'une église du 5ème siècle, une structure médiévale encore partiellement debout (en cours de reconstruction à partir de 2009), deux citernes dont une avec les vestiges de la voûte intacte, et un passage couvert qui menait à la rivière en cas de siège.

La forteresse de Bjni, accessible uniquement depuis le village de Bjni, a été construite aux IXe et Xe siècles par la famille royale Pahlavuni de la dynastie Bagratuni. Pendant des années, la forteresse a été la principale fortification de la province de Nig, et en tant que telle, elle a protégé et gardé Bjni. La forteresse est protégée par des rochers au sud, à l'est et partiellement à l'ouest. Quant au nord et à l'ouest, la forteresse était entourée de murs maintenant en ruine. Les ruines et les traces de divers bâtiments-structures peuvent être vus dans la forteresse.

Le commandant de Bjni, Lord Vasak Holum Pahlavuni (le Pahlavid), a reconstruit la forteresse. L'historien arménien du XIIe siècle Matteos Urhayetsi a écrit dans la première partie de la «Chronique» couvrant la fin du Xe au début du XIe siècle, les invasions des mercenaires turcs des Daylamis à Bjni en 1021 qui allèrent piller et piller des villages et des villes. C'est alors que Vasak a appris que tout le district de Nig était asservi. Cette prise de conscience a été suivie par la bataille près de la rivière de Qasagh. Après quoi un Vasak épuisé décida de se reposer sur une montagne et pendant son sommeil, le commandant fut tué et jeté d'un rocher.