Le Transcaucasian Trail ... faire un chemin au milieu des es merveilles et les mystères de la nature

Prenez un moment pour imaginer ceci: 3000 km de chemin de randonnée, des sentiers qui traversent la nature sauvage, un réseau de routes reliant quelques dizaines de parcs nationaux et d'aires protégées traversant l'Arménie et la Géorgie. Tout cela sonne comme le rêve d'un amateur de randonnée, n’est ce pas?

Ce sentier est situé dans une région rarement visitée même si elle est remplie à ras bord de patrimoine historique. Un patch sur la carte du monde qui est un melting pot culturel bien qu'il reste encore assez mystérieux. Une séquence de joyaux culturels et d'écosystèmes biologiquement divers à explorer.

Et comme si tout ce suffisait pas, le voyage sera également enrichissant au niveau humain et social. En fait, ces régions sont réputées pour l'hospitalité de leurs habitants. Après tout, les Arméniens sont bien connus pour aimer les gens, alors ne soyez pas stratifiés si vous passez par un village et qu'une famille arménienne vous invite à un festin pour remonter votre énergie avant de poursuivre votre randonnée.


Qui, Quoi et Quand

Le Transcaucasian Trail est né en 2015 par Tom Allen, un explorateur désireux de découvrir la nature fascinante du Caucase du Sud autrement appelée la Transcaucasie, la région qui borde l'Europe, l'Asie et le Moyen-Orient. Il s'est vite rendu compte qu'il y avait un manque de chemins et d'itinéraires connectés, alors il a décidé d’en faire un, et lorsqu'il a découvert qu'un projet similaire avait été lancé en Géorgie, les deux équipes ont décidé de travailler ensemble.

Peu de temps après, un grand nombre de passionnés de randonnée d'Arménie, de Géorgie et du monde entier ainsi que des cartographes, des explorateurs et des amoureux de la nature ont uni leurs forces pour faire de cette mission une réalité.

Dès le début, l’idée de ce projet était si prometteuse qu’elle a reçu la bourse Land Rover de la Royal Geographical Society, une subvention destinée à soutenir le financement des travaux. Le géant anglais de la construction automobile ne s’est pas arrêté là et a également donné à l’équipe accès à un 4x4 spécialement modifié qu' Allen considère comme un «camp de base mobile» qui a énormément facilité et soutenu leur parcours de développement de sentiers.

À ce jour, grâce à l'effort de plus de 50 volontaires de 11 pays, il y a déjà plusieurs tronçons sur cet itinéraire longue distance qui sont prêts à être explorés.


Alors par où commencer…

            Le parc national de Dilijan

Le sentier dans ce parc est une excellente option pour commencer, avec une distance d'un peu moins de 80 km, le trajet dure environ 4 à 5 jours. Outre la densité de ses forêts et de ses paysages, ses lacs pittoresques tels que le Gosh ou le Parz, cette zone est également dense d'un point de vue culturel avec de nombreux édifices centenaires tels que les monastères de Haghartsin et de Gochavank (datant du 10ème siècle), ainsi que des des repères moins connus mais tout aussi fascinants que nous vous laissons le plaisir de découvrir.

Dilijan est une destination si populaire non loin de la capitale Erevan, et plusieurs sentiers de randonnée passent près de son parc national

Vous pouvez télécharger la carte interactive TCT ici. Ce sera votre compagnon idéal sur la route du parc national de Dilijan.


              Le sentier de la montagne Geghama

114 km de sentier dans une zone isolée passant par quelques dômes volcaniques… ici, vous ne commencerez pas seulement votre randonnée sur une note tranquille, mais ne soyez pas non plus surpris si ce voyage de 5 à 7 jours soit le déclencheur d'un parcours spirituel pour vous. Depuis des siècles, ce chemin a été emprunté par des nomades, des tribus et des communautés telles que les caravansérails depuis le début du 14ème siècle et il y a un sentiment de mystère et d'unité avec la nature qui est tout à fait unique ici.

Vous pouvez trouver la carte interactive TCT des montagnes de Geghama ici.


        La province de Vayots Dzor.

Il s'agit d'un voyage de 125 km dans la région sud de l'Arménie, qui retient sur son chemin une série de joyaux en attente de votre visite. Qu'il s'agisse d'une sélection de la faune et de la flore les plus riches et les plus diverses, aux caravansérails de la Route de la soie, à certains monastères classés au patrimoine mondial de l'UNESCO, et même au plus ancien domaine viticole connu au monde, la liste est longue.

Cette section de la randonnée prendra 6 à 7 jours pour être complétée et chaque étape et chaque moment en valent la peine.

Vous pouvez trouver la carte interactive TCT du sentier Vayots Dzor ici.

La partie la plus longue du sentier pour le moment se trouve à Svaneti, en Géorgie, dans la partie nord-ouest du pays, une région tout aussi pittoresque.


Des Guides téléchargeables

Vous pouvez facilement explorer les sentiers transcaucasiens sans aucun guide, tout ce dont vous pourriez avoir besoin se trouve dans les guides écrits TCT, des cartes interactives de données GPS que vous pouvez télécharger. Tout est très bien pensé et organisé afin de vous fournir la parfaite expérience de randonnée.

Le sentier transcaucasien est une merveilleuse idée qui prend vie petit à petit, un peu plus chaque année. Tout comme un puzzle dont les pièces se rassemblent. En fait, ce sentier est si génial que nul autre que le magazine Time, l'a inclus dans sa liste annuelle des ‘’100 plus merveilleux endroits’’ du monde en 2019. C’est la toute première fois qu’un sentier est inclus dans cette liste.

Forbes a dit du Transcaucasian Trail: «C’est une belle façon de vous immerger dans la culture arménienne» et nous ne pourrions être plus d’accord.


Le Transcaucasian Trail: Site officiel, Facebook. Instagram 
Auteur: Grace Jerejian 
Credits de Photos: The Transcaucasian Train

Explore sur notre blog