Newsletter
Calendrier
Language

L’automne en Arménie

Guide

Des forêts denses et colorées et des festivals intéressants : l’automne arménien promet d’être inoubliable.

​Les saisons arméniennes

Dès la fin de l'été la chaleur cède sa place au temps doux d'automne en Arménie. Au début de l’automne, il ne fait ni très chaud ni très froid, en moyenne entre +23 et 27 C, et les pluies sont rares. En automne il n’y a plus de chaleurs estivales mais il fait suffisamment beau, car les froids hivernaux sont encore loin. C'est la période de l'année qui permettra de privilégier le loisir actif en Arménie.

Les couronnes vertes des arbres qui décorent  les rues d'Arménie prennent les nuances du rouge, du jaune et de l’orange. Petit à petit le pays se transforme en un paradis coloré. En s’approchant de l'hiver, lorsque les feuilles commencent à tomber, les rayons du soleil caressent le tapis de feuilles rouges et dorées․Chacun de vos pas pas sera accompagné d’un craquement apaisant de feuilles mortes.

Богатый урожай

L'abondance de fruits et légumes remplit les marchés et les magasins arméniens de couleurs vives et d'arômes. Cependant, certains produits de saison méritent une attention particulière. En Arménie on ne peut pas imaginer l’automne sans raisin ni vin. L'automne transforme les vignobles d'Arménie en scène et leur permet de présenter la riche histoire arménienne et les traditions de la vinification.

Rouge et blanc, sec et semi-sucré… l'Arménie offre un large choix de vins. Les traditions viticoles se sont développées depuis des millénaires en Arménie. Les producteurs arméniens ont amélioré leur formule grâce à laquelle l'une des boissons les plus emblématiques et des plus savoureuses a été créée.

Fêtes et festivals

Grâce au temps magnifique et à la beauté des reliefs, le nombre des festivals en Arménie augmente  chaque automne. L’automne arménien permet aux gens du monde entier de se retrouver dans ce petit pays magnifique et d’y découvrir sa culture et son art. Dès le début du mois de septembre, les touristes et les habitants se réunissent pour différents festivals, événements et fêtes.

​En automne, l'Arménie célèbre l'une des fêtes nationales les plus importantes: le jour de l'Indépendance. Pendant toute la journée de nombreuses festivités se déroulent partout dans le pays: concerts, danses, défilés, etc. En automne c’est aussi l'anniversaire d’Erevan,  la capitale arménienne. Erebuni-Erevan est la fête à ne pas manquer. Ce jour-là vous pouvez vous promener dans la ville et passer d’un événement à l’autre en dégustant de la nourriture délicieuse, des boissons et de la joie. À la fin de la journée vous serez le témoin des feux d’artifices, le meilleur moyen de célébrer l'anniversaire d'une des plus anciennes villes du monde.

Comme nous l'avons déjà mentionné ci-dessus, le vin mérite une attention particulière en automne. C’est en automne que l'un des plus grands festivals de vin se tient en Arménie. Art, nourriture et boissons, chacun y trouve son bonheur.

Où aller?

Si les festivals et les fêtes ne sont pas pour vous ou si vous voulez quelque chose de plus, vous serez sûrement attiré par la variété des reliefs et des lieux historiques du pays. Tous ceux qui sont allés en Arménie en automne une fois savent qu’il y a des endroits à ne pas manquer. L'un de ces endroits est le Parc National de Dilijan. Ce lieu unique reflète la richesse de la biodiversité originelle de la terre.

Si vous vous décidez à faire une randonnée dans cette  région, vous serez enchanté par les camaïeux du rouge et du jaune que la nature est capable d’offrir. Le sentier est accessible pour un grand nombre de personnes, donc tout le monde peut essayer. Cependant, ce n'est pas le seul endroit à Dilijan qui offre les couleurs les plus vives de l'automne. La beauté du lac Parz n'a pas d'égal. Si vous le visitez, vous ne voudrez plus le quitter. Le reflet des arbres sur la surface du lac restera à jamais dans votre mémoire. Vous pourrez y faire du bateau, respirer de l'air frais et vous détendre.

Autres endroits à visiter absolument: Tsaghkadzor, Ijevan (Lastiver plus précisément), Jermuk et la région du Syunik.